Hocine Aït Ahmed, l'organisateur

En 1949, Hocine Aït Ahmed, membre du MLTD de Messali Hadj de longue date (il y adhère à 16 ans), fonde l'Organisation spéciale (OS), en son sein. Une structure militaire chargée de préparer la formation de cadres militaires et de développer la lutte armée.

Abane Ramdane

Ramdane Abane, le plus souvent désigné comme Abane Ramdane (le patronyme avant le prénom), est un militant politique et révolutionnaire algérien, ayant joué un rôle clé dans l'organisation de la lutte indépendantiste lors de la guerre d'Algérie.

Colonel Amirouche

Amirouche Aït Hamouda, (né le 31 octobre 1926 à Tassaft Ouguemoun - mort au combat au sud de Boussada, le 29 mars 1959), surnommé le « loup de l'Akfadou » ou « Amirouche le terrible », est un colonel de l'Armée de libération nationale (ALN) et chef de la wilaya III pendant la guerre d'indépendance de l'Algérie.

Ferhat Abbas, le politique modéré

Le mouvement indépendantiste algérien a aussi eu son courant plus "modéré". Dès 1943, un intellectuel engagé dans l'armée française, Ferhat Abbas, publie un "Manifeste du peuple algérien" appelant à une "nation algérienne".

Mohamed Larbi Ben M'hidi (1923-1957)

Mohamed Larbi Ben M'hidi (1923-1957) est un combattant et responsable du FLN durant la guerre d'Algérie (1954-1962). Il est arrêté, torturé, puis exécuté sans jugement par l'armée française durant la bataille d’Alger en février 19571,2. Considéré comme un héros national en Algérie, plusieurs lieux et édifices institutionnels se sont vus attribuer son nom.

Krim Belkacem, le stratège

Krim Belkacem est l'un des fondateurs du FLN. Considéré comme le premier maquisard de la guerre d'Algérie, il est surnommé "le lion du djebel" : à partir de 1945, il va en effet structurer plusieurs groupuscules de résistance en Kabylie, jusqu'à recruter 500 Algériens dans son maquis en 1954.